Les activités Montessori pour le cycle 3 – 6 ans

Activités Montessori pour la maternelle

C'est sans aucun doute le cycle qui a reçu le plus d'attention de la part de Maria Montessori. A ce titre, la littérature qui documente les préceptes et les préconisations du médecin italien pour la « communauté des enfants » est particulièrement riche, notamment en matière d'ateliers Montessori pour accompagner le développement psychique et moteur des jeunes enfants.

A ce stade, les activités se concentrent sur l'acquisition de la motricité fine puis, vers la fin du cycle de 3 – 6 ans, sur la familiarisation des enfants avec des gestes graphiques et l'écriture par l'imitation. Les ateliers Montessori pour la maternelle sont portés par un matériel auto-correcteur qui n'exige, à priori, que des interventions légères et ponctuelles des éducateurs. Ces derniers doivent, dans la mesure du possible, se contenter de dispenser des cours individuels ou en petits groupes, présenter les ateliers pédagogiques, réaliser les premières démonstrations, apporter de l'aide aux enfants qui le demandent après plusieurs tentatives infructueuses et observer les progrès de chaque jeune montessorien pour identifier ses besoins.

Suivre l'enfant plutôt que le programme scolaire

La « communauté des enfants », appellation de la maternelle dans la pédagogie Montessori, est une ruche grouillante où chaque jeune élève explore, découvre, manipule et réfléchit à son propre rythme, tout en développant un sentiment d'appartenance. L'estime de soi, l'autodiscipline et l'autonomie croissante sont les principaux acquis de ce cycle 3 – 6 ans. Les ateliers et les activités proposés par l'équipe pédagogique comprennent des tâches du quotidien qui se répercutent positivement sur la vie de l'enfant à la maison.

A cet âge, l'enfant aime se sentir utile, auprès de ses pairs mais aussi auprès de ses parents. Il se plaît à travailler avec des adultes pour balayer, laver des vitres, polir du bois, faire du pain, danser la salsa et s'habiller tout seul ! Les ateliers Montessori de la maternelle sont s'articulent autour de la coordination sensori-motrice et sont pensés pour aider l'enfant à développer sa concentration par la répétition.

On cherche ici à connecter l'esprit au corps et le corps à l'esprit par le biais d'activités motrices qui impliquent une certaine réflexion via la synchronisation œil – main. Les ateliers les plus connus sont ceux qui impliquent l'enfilage des perles, le classement et le tri d'objets selon différents critères (couleur, dimensions, utilité), l'assemblage de puzzles, le découpage et le collage, la tractation d'objets, etc. La communauté des enfants jettent les bases de la communication en exposant les jeunes élèves au langage verbal, para-verbal et non-verbal.

Les activités langagières comprennent des objets et des cartes pour enrichir le vocabulaire de l'enfant et multiplier les occasions de l'expression personnelle de quelque manière que ce soit. La maternelle Montessori suit généralement un programme qui s'étale sur 9 mois par année scolaire, avec un programme d'été facultatif. L'esprit Montessori impose à l'éducateur de suivre l'enfant plutôt que de suivre un programme immuable. A ce titre, les activités, les cours et les ateliers sont entièrement centrés sur l'enfant qui reste le centre de gravité de la communauté. Les enseignements sont strictement conditionnés par les besoins spécifiques de chaque enfant pour l'aider à réaliser son plein-potentiel. En s'armant de bienveillance et d'un sens aigu de l'observation, l'éducateur Montessori doit être en mesure de garantir un environnement qui inspire l'enfant à faire partie d'une famille sociale tout en s'épanouissant sur le plan scolaire.

Les commandements de l'atelier Montessori en maternelle

La communauté des enfants regroupe donc des enfants âgés de 3 à 6 ans. Elle doit offrir les éléments suivants :

• Tout un arsenal de matériel Montessori acquis auprès d'un fournisseur agréé par l'Association Montessori Internationale (AMI) et labellisé « CE » ou NF » pour garantir la sécurité des enfants ;

• Un temps de travail quotidien de plusieurs heures et non haché qui favorise le développement de la concentration du jeune enfant sur de longues plages horaires ;

• Des leçons individuelles et/ou en petits groupes pour un meilleur suivi des progrès ;

• La multiplication des occasions de l'apprentissage entre pairs, de leçons de coopération entre l'éducateur Montessori et le jeune élève avancé et des travaux en groupe ;

• Des occasions d'expérimenter, d'explorer et de découvrir de nouvelles choses…

L'atelier Montessori ne pose pas de barrière à l'entrée. Ainsi, chaque élève est libre de choisir son propre travail et le matériel correspondant directement dans les étagères qui doivent être accessibles sans aucun compromis sur la sécurité. Ils peuvent ainsi peindre une image au chevalet, colorier une carte du monde, construire une tour rose Montessori, jouer à un jeu de rimes avec un camarade, faire un grand puzzle, etc. Quelques règles de base doivent être respectées pour maximiser les apports des ateliers.

Responsabilisez les jeunes montessoriens autour des consignes suivantes :

• Je travaille seul, sans bruit, à moins qu'un camarade plus avancé m'apporte une aide ponctuelle sur un problème que je n'arrive pas à résoudre ;
• Je m'installe correctement, dans la configuration que je veux. Je peux réaliser certains ateliers sur le tapis si le je le souhaite ;
• Je peux passer une partie de ma journée à observer un camarade réaliser son atelier sans le gêner dans son travail ;
• Je sollicite l'éducateur ou l'éducatrice si je n'arrive pas à résoudre un problème ou à comprendre ce qu'il faut faire en levant le doit ;
• Je prends le matériel nécessaire à l'atelier de mon choix (sans toucher aux ateliers qui n'ont pas encore été présentés par l'enseignant ou l'enseignante), je m'exerce, puis je le range correctement ;
• Je range ma chaise à la fin de mon atelier.

Quelques exemples d'ateliers Montessori pour la maternelle

• Les pinces à bol : pour cet atelier, vous aurez besoin d'au moins 4 bols de couleurs différentes et de plusieurs pinces reprenant ces mêmes couleurs. L'idée est d'inviter l'enfant à accrocher les pinces à linge sur les bords des bols de la même couleur. On va ainsi travailler la motricité fine de l'enfant ainsi que son aptitude à trier les couleurs ;

• Tailler les crayons de couleur : pour cet atelier, vous aurez besoins de crayons à papier ou de crayons de couleur, d'une bassine qui servira de poubelle et d'un taille-crayon. L'enfant taille les crayons en les tournant dans le taille-crayon, puis met les rognures à la poubelle. On travaille ici la motricité fine par ‘action de tourne. L'enfant découvre l'usage du taille-crayon et s'applique à arrêter la taille pour éviter de casser la mine ;

• Fermer les bouteilles : pour cet atelier, vous aurez besoins de plusieurs bouteilles en plastique avec des bouchons de couleurs différentes. Ouvrez-les toutes et mélangez les bouchons. L'enfant devra alors refermer chaque bouteille avec le bouchon qui lui correspond. N travaille ici la motricité fine par l'action de visser et de dévisser ainsi que le tri des couleurs ;

• Balayer les perles : vous aurez besoin d'une petite boîte, d'un plateau, d'une pelle, de perles et d'une balayette. Dispersez les perles sur le plateau et demandez à l'enfant d'utiliser la pelle et la balayette pour les remettre dans la boîte.