Les ateliers Montessori pour le cycle 6 – 12 ans

Montessori et autisme

A 6 ans, le jeune montessorien est devenu indépendant, autonome et prêt à découvrir le monde. Il maîtrise ses gestes, il a structuré sa pensée et arrive à la traduire en paroles sensées. C'est donc avec un ambitieux objectif qu'il se rend, chaque matin, dans son ambiance Montessori qui, rappelons-le, l'amène à échanger avec des enfants plus jeunes mais aussi plus âgés que lui, dans la tradition montessorienne de la mixité.

Il pourra ainsi consolider ses acquis en « coachant » les plus jeunes et apprendre de nouvelles choses grâce à ses aînés. L'atelier Montessori tient une place importante dans ce cycle, car il permet de consolider les apprentissages de l'enfant en matière de motricité fine, de satisfaire sa curiosité, de lui permettre de se sentir utile dans la communauté des enfants et, in fine, de poursuivre la quête de la réalisation de soi. Tout un programme !

Le cycle 6 – 12 ans : vers le dessein ultime de l'abstrait

L'ambiance Montessori des 6 – 12 ans commence généralement par de grands récits qui posent le cadre de l'année scolaire. On y aborde « les grands sujets de la vie », comme la création de la Terre, l'espace, l'apparition de la vie, la biologie, l'Histoire, la géographie, mais aussi des notions plus classiques à cet âge-là comme l'alphabet, les mathématiques, la langue, la géométrie. On passe d'une logique exclusivement exploratoire à un défi d'explication, car l'enfant a désormais envie de comprendre les enchevêtrements, lier les causes aux conséquences, découvrir les retombées des phénomènes qui l'entourent.

Dans ce cycle, le matériel Montessori continue de jouer un rôle central. Il va d'ailleurs accompagner l'enfant jusqu'à l'adolescence où le montessorien passe au stade de l'abstrait, de l'universel et du social. Ce cycle sera aussi celui de la communauté, de la vie de classe avec les autres. L'enfant travaille (au sens montessorien du terme) plus volontiers avec ses camarades. Contrairement à la maternelle où il tendait à l'individualisme, il va progressivement faire preuve d'altruisme.

Il attache une plus grande importance à la gestion de sa relation avec l'autre. Il intègre les règles de vie et les conventions sociales. Le matériel Montessori, pensé pour être « auto-correcteur », va renforcer son autonomie, son indépendance et son autodiscipline. Il appartient aux parents et aux éducateurs Montessori à garantir un environnement à la fois agréable, stimulant et bienveillant pour encourager tous les élans car comme le dit Maria Montessori, « La joie d'apprendre est aussi indispensable aux études que la respiration aux coureurs ».

L'atelier Montessori : une liberté encadré par les besoins réels de l'enfant

Les ateliers Montessori n'entrent pas dans la case du soutien scolaire. Organisés selon une fréquence définie par l'éducateur et l'équipe pédagogique, ils se présentent comme des fenêtres créatives où l'enfant choisit de son propre chef les activités qui l'intéressent. Cette liberté est encadrée par la typologie du matériel Montessori rendu accessible par l'équipe pédagogie et qui doit être en phase avec l'âge et les besoins du cycle 6 – 12 ans.

L'éducateur va établir un programme individualisé pour chaque élève, en prenant soin de documenter sa progression, sans pour autant tomber dans les travers du jugement et de la notation car le matériel mobilisé se suffit à lui-même en ce sens qu'il donne une indication sur la réussite de l'activité par le rendu final. Les ateliers Montessori pour le primaire peuvent éventuellement être complétés par de petites expériences scientifiques pour permettre aux enfants de mieux appréhender le monde qui les entoure.

Exemples d'ateliers Montessori pour le cycle 6 – 12 ans

Les ballons tactiles : pour cet atelier, vous aurez besoin d'une dizaine de ballons à gonfler remplis de farine, de sel, de maïs, de cailloux, de pâtes, de billes, de perles, etc. Vous aurez également besoin d'illustrations reprenant chacune les contenus de ballons. L'objectif est de permettre aux enfants d'identifier les contenus en touchant les ballons opaques pour pouvoir associer le ballon « farine » à l'illustration correspondante, et ainsi de suite ;

La persillade : pour cet atelier vous aurez besoin de bouteilles de persillades opaques avec un bouchon que l'on peut soulever. Si vous n'avez pas de bouteilles opaques, utiliser un chatterton noir. Chaque bouteille sera remplie d'un épice. L'idée est de faire deviner le contenu de chaque flacon aux enfants en exerçant leur odorat ;

L'initiation au sudoku : vous aurez besoin de 9 boules de cellulose de trois couleurs différentes et de 9 alvéoles (une boite de chocolat recyclée, par exemple). L'objectif est de disposer les boules de manière à n'avoir qu'une seule couleur par ligne et par colonne. Cet atelier est destiné à aiguiser l'esprit logique des enfants ;

Le jeu de la paire d'images : il s'agit d'un atelier visuel autour des objets de la vie de tous les jours. Vous aurez besoin de deux planches d'images. Sur la première, vous aurez par exemple un cadenas, des fils de couture, des lacets, des abeilles et une roue. Sur la seconde, une aiguille, une clé, des baskets, une fleur, une voiture… L'idée est d'associer les deux cartes qui vont ensemble et de faire participer les enfants dans l'explication de chaque combinaison ;

Le jeu des articles : vous aurez besoin d'une planche avec des illustrations représentant des objets usuels, des animaux, des lieux, etc. Et de deux fiches plastifiées représentants les articles de genre : « Le », « La », « Un », « Une » et, si nécessaire, les articles au pluriel « Des » et « Les » avec bien sûr les illustrations correspondantes. Le but de cet atelier est de faire correspondre l'article féminin ou masculin à l'illustration afin de familiariser l'élève avec la notion de genre. Pour les élèves les plus avancés, vous pouvez remplacer l'illustration par le nom des objets, des lieux ou des animaux ;

Le jeu de la bataille des syllabes : vous aurez besoin de cartes représentant des objets, des animaux ou des lieux connus de vos élèves. Le but est de déterminer, entre deux cartes, celle qui fait référence à au mot qui contient le plus de syllabes. Vous pouvez mettre en place une variante bilingue (quelle « langue » nomme cet objet avec le plus de syllabes) pour les élèves les plus avancés.

Quelques conseils pour réussir les ateliers Montessori au primaire

Planifiez les ateliers Montessori dans des moments bien définis. On recommande en général des ateliers pendant toute une journée, idéalement en début de semaine, et des ateliers dans la matinée du mercredi. En ritualisant l'atelier (même jour, même heure), vous favorisez un comportement autonome et systématique des enfants qui sauront aller chercher le matériel de leur atelier de manière spontanée. Favorisez également les ateliers qui mobilisent des objets et des jeux auto-correctifs pour limiter votre rôle et favoriser l'autonomie des enfants. Observez les progrès de chacun et complétez vos fiches pour réorienter les élèves, le cas échéant.