Compilation d'avis sur la pédagogie Montessori

Les écoles alternatives

Il est loin le temps où la pédagogie Montessori était perçue comme marginale, voire sectaire. Aujourd'hui, les expériences se multiplient, et nombreux sont les parents qui ornent les berceaux de leurs bébés des mobiles destinés à accompagner leur éveil et leur épanouissement. Les quelque 150 écoles se réclamant de Montessori en France affichent des listes d'attente particulièrement longue, surtout à Paris.

Les magasins de jouets surfent sur la tendance en apposant une étiquette « Montessori » sur les objets inspirés des travaux de Maria Montessori et les développeurs proposent des applications mobiles qui reprennent les classiques de cette pédagogie. Nous avons compilé pour vous les avis des parents, des enseignants et des spécialistes de l'enfance sur l'école Montessori !

La méthode Montessori vue par les neuroscientifiques

Steve Hughes est un neuropsychologue et pédiatre de renommée qui s'est intéressé de très près à la méthode Montessori et à son impact sur tous les enfants, quel que soit leur milieu. Au terme de plusieurs années d'observation, il a qualifié cette pédagogie de « système original d'apprentissage basé sur le cerveau ». Les conclusions de son équipe ont porté sur le rôle de la méthode Montessori dans le renforcement de certaines fonctions cérébrales qui aident à étendre le développement cognitif chez l'enfant.

Parallèlement à ces travaux, des découvertes récentes de la neuroscience ont permis de conforté la maxime de Maria Montessori, prononcée il y a plus d'un siècle : « la première tâche de l'éducation est d'agiter la vie, tout en la laissant libre, pour qu'elle se développe ».

Voici deux exemples concrets :

- On sait aujourd'hui que les ressources qu'emploie le cerveau pour traiter toute stimulation sensorielle en provenance des mains sont beaucoup plus importantes que celles des autres zones. Voici ce que disait Maria Montessori : « Avec les mains, l'être humain conçoit son environnement. Elles sont les outils exécuteurs de l'intelligence. Les organes sensoriels et la capacité de coordination se développent à travers les activités manuelles » ;

- Un texte publié en 1981 par Kandel et ses collaborateurs puis conforté par les études d'Amanda Woodward de l'Université de Maryland montre comment les enfants apprennent en « faisant », pas en « observant ». Maria Montessori voyait l'éducation comme « un processus naturel réalisé chaque enfant qui ne s'acquiert par en écoutant des mots mais à travers les expériences de l'enfant dans son environnement ».

Progressivement, l'appui de la science permet à la méthode Montessori d'investir l'école publique avec quelques initiatives encourageantes dans les maternelles, avec le concourt du ministère de l'Education Nationale.

Que pensent les parents de la méthode Montessori ?

Les parents qui ont choisi d'inscrire leurs enfants dans un cursus Montessori sont particulièrement dithyrambiques. Mieux : ce sont les premiers ambassadeurs de cette pédagogie, dans la mesure où ils ne se font pas prier pour en assurer la promotion auprès de leur entourage. « C'est vraiment top car on se préoccupe de l'enfant et on ne cherche pas à l'enfermer dans une case. On valorise la confiance en soi dès le jardin d'enfants, on attise la curiosité par les ateliers Montessori », explique cette maman sur le forum Infobebes.

« L'inconvénient reste les frais de scolarité élevés à l'école hors contrat », poursuit-elle. « Pour moi, la plus grande différence est la suivante : dans une classe Montessori, il y a 20 élèves et donc 20 méthodes, alors qu'à l'école normale, il y a 20 élèves et une seule méthode », explique cette autre forumeuse.

D'autres rappellent, à juste titre, que la méthode Montessori n'est pas exclusivement dédiée à l'école. « Lorsque j'ai appris que la pédagogie Montessori n'était pas réservée aux écoles qui coûtent bien trop cher pour le budget de notre couple, un nouveau monde s'est ouvert à moi », explique Magali, maman de jumeaux dans l'agglomération lyonnaise. « J'ai consulté des sites internet, acheté des bouquins et je me suis lancée. Pas mal d'amies m'ont suivie », se réjouit-elle.

Que pensent les enseignants de la pédagogie Montessori ?

Delphine, aujourd'hui enseignante dans une école privée Montessori, a travaillé 11 ans dans l'Education Nationale en tant que professeur des écoles, éducatrice puis en tant que responsable administrative dans une école publique en région parisienne. La naissance de son premier enfant a coïncidé avec ses premières lectures au sujet de la méthodologie Montessori. « C'est la langue du « apprends-moi à faire seul », et c'est une philosophie de vie au quotidien qui n'est pas difficile à appliquer. Il faut juste bien s'organiser et être bienveillant envers son enfant », explique-t-elle.

L'expérience unique menée par Céline Alvarez dans une ZEP de Gennevilliers (3 ans de pédagogie Montessori avec la même classe de maternelle avec résultats impressionnants) n'a pas manqué de faire réagir les professeurs sur son blog. « Trop d'enseignants demeurent héritiers d'un système scolaire dont la première mission reste trop souvent de classer, sélectionner, dégager une élite », peut-on lire dans les commentaires. « Ce serait chouette qu'enfin les collègues qui bossent bien sortent de l'ombre », renchérit cet autre pédagogue dans une école primaire