La chambre Montessori pour adolescent

La chambre Montessori pour adolescent

Force est de constater que l'école classique s'emploie à gérer la crise de l'adolescence pour en limiter la portée sans pour autant proposer des solutions satisfaisantes aux problématiques que peut r1encontrer l'enfant de 12 à 15 ans. Conflits, ennui, désintérêt, incompréhension, absentéisme et rupture du dialogue peuvent faire leur apparition à des fréquences différentes. La réponse de Maria Montessori à ces difficultés mais aussi aux aspirations des jeunes adolescents est originale.

Elle se base sur l'équilibre permanent entre la sécurité et l'indépendance, entre l'accompagnement et le laisser-faire, avec la préparation d'un environnement bienveillant, cohérent et harmonieux, sans être artificiel ou faussé. Comment « mettre à jour » la chambre Montessori quand l'enfant devient adolescent ?

La chambre Montessori pour adolescent au second plan

Une fois n'est pas coutume, la proposition de Maria Montessori pour les adolescents exige des moyens logistiques conséquents. La pédagogie Montessori part du postulat suivant : pour permettre aux adolescents de se construire sereinement, il faut les éloigner du cocon familial qui bride leurs aspirations et leur sens de l'initiative, tout en les immergeant dans un environnement actif à même de canaliser leur énergie.

Et cela passe par une maison de campagne ou tout autre lieu de vie qui puisse également faire office de lieu de travail sous l'encadrement d'un ou de plusieurs adultes expérimentés dans le domaine en question. La chambre de l'adolescent est donc secondaire, car dans cet environnement, elle permettra seulement à l'enfant de se reposer et de dormir. Maria Montessori recommande aux parents d'impliquer leurs adolescents au sein d'une petite exploitation agricole, d'une auberge familiale, d'un magasin, etc. L'idée est de permettre aux adolescents de vivre toute la semaine au rythme du travail pendant les vacances scolaires et de rentrer les week-ends pour voir leur famille.

Ils vont s'occuper des cultures, des élevages, de la gestion des comptes, de la vente, etc. On ne va pas forcément en faire des fermiers, des hôteliers ou des commerçants. Mais on va les aider à prendre des responsabilités en groupe, au contact de la nature. C'est en tout cas ce qui ressort des travaux de Maria Montessori sur cette période sensible de la vie de l'adolescent. En somme, pour le 12 – 15 ans, le matériel pédagogique Montessori, c'est finalement la vraie vie.

Vous vous en doutez, cette approche n'est pas viable, que ce soit sur le plan organisationnel ou financier. Quelle est donc l'alternative ?

Conseil pour aménager une chambre Montessori pour adolescent

Si comme l'écrasante majorité des parents, vous n'avez que l'environnement familial à proposer avec un espace urbain restreint, vous allez devoir vous résoudre à aménager une chambre Montessori pour adolescent tout en trouvant des alternatives pour le travail externe (ateliers dans des associations, bénévolat, camping, etc.) :

- Le coin lecture devient l'espace le plus décisif. Si vous ne deviez gardez qu'un seul meuble dans la chambre de l'adolescent en dehors du lit, c'est bien la bibliothèque que vous allez garnir avec des livres qui vont assurer l'éducation cosmique de l'adolescent (connaissance du monde, de l'humanité, de l'écologie…) ;

- Pour favoriser la lecture, disposez un grand pouf poire de couleur vive dans la pièce ;

- Aménager un petit coin repas avec, si possible un plateau de snack régulièrement à disposition. L'adolescent a souvent besoin de se remplumer, et la petite faim n'est jamais loin ;

- Concernant les activités, ne bannissez pas les jeux d'éveil sous prétexte que votre enfant a bien grandi. Proposez-lui des maquettes en bois et des kits à construire dans le domaine qui l'intéresse ;

- Les kits « expérience de laboratoire » remportent un franc succès auprès des adolescents ;

- Sollicitez votre enfant pour des petits travaux de menuiserie, de bricolage, de tissage et de cuisine ;

- Si vous avez un animal de compagnie, confiez ou impliquez votre enfant dans les visites chez le vétérinaire ;

- Proposez-lui, une fois par mois ou par trimestre, une fiche sur laquelle il notera ses 5 talents, ses 5 envies et ses 5 difficultés. Ce feedback pour aidera à envisager la suite plus sereinement.