Les tarifs des écoles Montessori en France

Le tarif des écoles Montessori

La toute première classe Montessori a vu le jour dans un quartier pauvre de Rome en 1907 sous l'impulsion de Maria Montessori et de son équipe pédagogique. Il faut dire que la capitale italienne connaissait une effervescence culturelle importante, avec la remise en cause de certains principes éducatifs et l'émergence d'une communauté de pédagogues, d'éducateurs et de formateurs particulièrement productifs dans le domaine du développement de l'enfant.

111 ans plus tard, les écoles Montessori ont trouvé leur place dans le paysage éducatif français, mais la question des frais de scolarité est parfois rédhibitoire pour les parents qui souhaitent apporter à leurs enfants les enseignements de la méthode Montessori.

Composer sans les subventions de l'Education Nationale

En France, et en moyenne, il faut compter environ 500 € pour inscrire son enfant dans une école Montessori. Heureusement, ce chiffre est chaque année (légèrement) revu à la baisse avec l'éclosion de nouveaux établissements sous contrat, mais aussi avec l'émergence de nouveaux business models (caisse de solidarité pour favoriser la mixité sociale, dons divers, bénévolat…).

Pourquoi les frais de scolarité en école Montessori sont-ils élevés ? L'Association Montessori de France (AMF) résume : « C'est parce qu'il s'agit d'écoles privées hors contrat ». En effet, la majorité des écoles Montessori françaises ne bénéficient d'aucun soutien financier de l'Education Nationale. Elles doivent donc composer sans l'un des principaux leviers de financement des établissements scolaires en France. Il faut donc autofinancer les locaux, les salaires des enseignants Montessori (compris entre 1 500 et 1 800 € net par mois selon Diane Vandaele, cheffe de projet à l'AMF), parfois aussi les formations, le matériel Montessori, les repas, etc.

Toutes ses dépenses exclusivement supportées par l'école Montessori se répercutent forcément sur les coûts d'inscription et les autres frais scolaires.

Le loyer : principale variable de prix des écoles Montessori en France

Selon une étude terrain réalisée par l'Association Montessori France, la scolarisation d'un enfant dans une école Montessori coûte aux parents, en moyenne, 500 € par mois. Mais dans le détail, les tarifs sont très inégaux d'une école à une autre. A l'école maternelle Montessori de Vincennes par exemple, les parents doivent débourser 700 € de frais d'inscription puis s'acquitter de 675 € par mois.

A l'opposé, à l'école Montessori de Bergerac en Dordogne, les frais d'inscription sont trois fois moins élevés (250 €), et les mensualités deux fois moins élevées (350 € par mois). Comment expliquer ces écarts conséquents ? Pour Diana Vandaele de l'AMF, il faut raisonner au cas par cas car il n'y a aucune généralisation possible.

D'un côté, la variation des frais de scolarité est directement liée à la variation des loyers d'un quartier à l'autre, d'une région à l'autre. D'un autre côté, certaines écoles Montessori ont plus de 30 ans. Pendant ce temps, elles sont devenues propriétaires de leurs bâtiments, elles ont développé leurs propres centres de formation… En somme, elles ont eu le temps de maîtriser leurs coûts et d'entrer dans la zone enviable des économies d'échelle. « Les situations sont très variées, mais je peux en tout cas affirmer qu'aujourd'hui, il n'y a aucune école Montessori qui fait des bénéfices excessifs », nuance Diane Vandaele.

Le prix : un signal intéressant quant au sérieux de l'école Montessori

Les frais de scolarité sont un facteur intéressant qui permet aux parents de juger du sérieux des écoles Montessori car, comme pour les écoles classiques, elles ne se valent pas toutes. Si le coût de la scolarité vous semble bizarre, dans un sens comme dans l'autre, exigez des garanties à la direction et aux éducateurs pour vous assurer que les principes de base de la pédagogie Montessori sont bien respectés.

- Les prix « trop bas » : il faut commencer à se poser des questions lorsque votre école Montessori pratique des frais mensuels inférieurs à 150 € par enfant (pour le premier enfant, car certaines accordent des réductions si vous scolarisez plus d'un enfant). Attention : certaines données peuvent très bien expliquer un prix compétitif sans remettre en cause la qualité des enseignements. L'école Montessori est peut-être reconnue par l'Etat (sous contrat, avec des subventions qui viennent réduire la participation financière des parents), ou dispose-t-elle peut-être d'une grande capacité d'accueil qui lui permet de ventiler les coûts fixes (matériel Montessori, formation, ateliers Montessori, salaires) sur un plus grand nombre d'élèves… ;

- Les prix dans la moyenne, entre 250 et 550 € par mois et par enfant : ce sont les tarifs pratiqués par une grande majorité des écoles Montessori en France. Il est possible de bénéficier de quelques réductions si vous scolarisez une fratrie. Certaines écoles expérimentent un système de caisse de solidarité pour favoriser la mixité sociale et éviter l'effet élitiste ou l'écrémage que peuvent générer des frais de scolarité élevés. Des facilités de paiement peuvent être accordées aux parents qui pourront ainsi étaler les frais sur 12 mois au lieu des 10 mois que compte chaque année scolaire ;

- Les prix « onéreux » : certaines écoles exigent plus de 550 € par mois, notamment en région parisienne où l'offre ne suffit pas à absorber la demande, avec en plus des loyers élevés et des frais généraux au-dessus de ce que l'on retrouve en province. Malheureusement, tant que les écoles Montessori ne bénéficieront pas toutes de la reconnaissance et donc de la participation financière de l'Etat, elles ne seront pas accessibles à tous les enfants.

Il faut également savoir que la majorité des écoles Montessori ne disposent pas de leur propre cantine, même si cela tend à changer depuis 5 ans. Le coût du repas n'est généralement pas compté dans les tarifs. Ce sont donc les parents qui préparent les repas à la maison, et les éducateurs s'occupent de les réchauffer et de les servir aux enfants sur place.

Vers une baisse généralisée des tarifs pratiqués par les écoles Montessori

L'AMF pointe du doigt un problème structurel : l'école Montessori (jardin d'enfant, maternelle, primaire, collège ou lycée) perd en autonomie lorsqu'elle passe sous contrat avec l'Etat, car il y a « des contraintes pédagogiques qui ne sont pas compatibles avec l'Education nationale ». Une impasse qui devrait toutefois connaître un dénouement imminent au vu de la rencontre entre l'Association Montessori de France et le ministre de l'Education nationale fin 2017.

Ce dernier s'était en effet montré réceptif aux nouvelles expérimentations, d'autant plus qu'il connaît très bien la pédagogie Montessori. Si le fait de passer toutes les écoles Montessori sous contrat n'est pour l'heure pas envisageable, on se dirige plutôt vers la formation des professeurs des écoles afin qu'ils puissent introduire des éléments de la méthode Montessori dans la classe à l'école publique. Enfin, la Fédération des écoles Montessori 21, créée il y a 3 ans, développe un nouveau système économique basé sur le quotient familial. « Il y a des familles qui vont payer 90 € par mois, d'autres 800 € ». D'autres écoles choisissent d'impliquer les parents dans le fonctionnement de l'école pour réduire les frais, en leur confiant des tâches administratives, notamment, à raison de deux heures par jour.