Le lit Montessori pour bébé

Le lit Montessori pour bébé

La perception du repos de l'enfant peut parfois dériver vers l'obligation et la contrainte. Cette approche est jugée contreproductive par Maria Montessori qui a fondé sa pédagogie sur l'autonomie et l'autodiscipline. Bébé est naturellement capable de s'endormir quand son corps le réclame. Pendant le reste du temps, il doit être capable de jouer, d'expérimenter et d'explorer son environnement librement, sans aucune contrainte, si ce n'est celle de la sécurité.

Seulement voilà, papa et maman ont aussi besoin de repos ! Et c'est ici que le lit Montessori pour bébé devient intéressant !

Un simple matelas au sol pour une liberté totale

Le lit Montessori n'est finalement qu'un matelas posé à même le sol, dans un coin de la chambre de bébé, pour lui permettre d'apprécier une vue d'ensemble sur son environnement avec un sentiment de maîtrise qui favorise l'exploration et la découverte. En rendant l'espace de repos « si » accessible, vous respectez le rythme de votre enfant tout en vous accordant un moment de repos supplémentaire. Le lit Montessori laisse à l'enfant la possibilité de se mouvoir dans sa chambre à son aise s'il venait à se lever tôt par exemple.

Et puisque le matelas est posé sur le sol, la sécurité de bébé n'est pas compromise. Pour éviter qu'il ne roule au-delà des limites du matelas pendant la nuit, posez le lit dans un coin de la chambre, et disposez des coussins plats sur le côté. Si la superficie de la chambre vous le permet, optez pour un matelas plus grand que la moyenne pour laisser à l'enfant la place de se retourner et de bouger sans se retrouver à chaque fois par terre.

Pour écarter tout risque d'étouffement, troquez les draps contre une turbulette. Pour maximiser le confort de l'espace repos de la chambre Montessori, placez un tapis entre le matelas et le parquet si vous n'avez pas de moquette.

A chaque famille de trouver son propre équilibre !

Passé un certain temps d'adaptation, le lit Montessori sera une vraie délivrance pour les parents. Bébé ne criera plus au réveil pour qu'on vienne le sortir du lit à barreaux qui l'empêche de rejoindre l'aire de jeu et, par ricochet, nuit à son épanouissement et à son développement. A la fin de sa sieste, il va tout simplement prendre son jouet favori et s'occuper seul, ou débarquer au salon pour vous faire une petite surprise !

Cela implique bien sûr de sécuriser la maison pour lui permettre de l'explorer librement. Vous allez adorer quand votre enfant ira se coucher de lui-même au terme d'une journée riche et active ! De plus, un lit Montessori sans barreaux vous permettra de vous allonger à côté de bébé pour le coucher calmement, en lisant des livres ou en lui chantonnant sa berceuse préférée.

Certains enfants préfèrent le lit à barreaux qu'ils perçoivent comme plus sécurisant, surtout s'ils y sont habitués. Si vous voyez qu'au terme d'une semaine de test avec un lit Montessori, votre enfant a le sommeil très agité, inutile d'insister. Vous pouvez revenir au lit à barreaux en attendant que bébé grandisse. Dans ce cas, vous pouvez disposez quelques jouets ou livres dans son lit à barreaux pour lui permettre de s'occuper s'il venait à se réveiller. S'il se lève à des heures régulières, vous pouvez également programmer votre réveil pour le sortir de son lit et revenir vous coucher. A chaque famille donc de trouver son propre équilibre !

Sur le même sujet: