Le mobile Montessori de Gobbi

Le mobile de Gobbi

C'est sans doute le mobile le plus emblématique du matériel Montessori. Facilement reconnaissable par ses sphères unicolores nuancées, le mobile de Gobbi sera présenté à bébé après celui de Munari et des Octaèdres, vers son deuxième mois, pour l'aider à poursuivre le développement de sa perception visuelle par la couleur et le volume. Nous sommes désormais sur quelque chose de plus texturé, avec une couleur déclinée suivant un dégradé du foncé au clair, accompagnant bébé dans la maturation de sa vision par l'observation de tons qui s'assombrissent et qui s'éclaircissent en fonction du sens du mouvement oculaire.

Voici tout ce qu'il faut savoir sur ce mobile bébé Montessori !

Le mobile de Gobbi pour apprendre à bébé à accommoder sa vision

Bébé a deux mois. Il est temps de le laisser apprécier l'un des plus beaux mobiles de Montessori ! Il peut arriver que votre enfant soit toujours fasciné par le mobile des Octaèdres. Dans ce cas, vous pouvez reporter Gobbi d'une à deux semaines. Comme chaque mobile Montessori est pensé pour couvrir environ 3 semaines de la vie de bébé, le mobile de Gobbi pourra être décliné en trois exemplaires hebdomadaires, chacun d'une couleur différente, pour capter plus facilement l'attention de bébé.

A sa 9e semaine, bébé est réceptif au développement de son attention à la stimulation de son focus. On va aussi travailler ses distinctions tonales, sa perception de la profondeur de champ tout en le baignant dans environnement esthétique. On doit le principe de ce 3e mobile Montessori à Gianna Gobbi (1919 – 2002) qui a longtemps fait partie de l'équipe pédagogie de Maria Montessori. C'est un mobile qui isole une couleur choisie par les parents et qui la décline sur 5 sphères en dégradés d'intensités lumineuses croissantes ou décroissantes.

Recouvertes de fil à broder, les sphères ont alors une texture plus riche que celle du mobile des Octaèdres. En mouvement au gré des courants d'air ou des mouvements de bébé dans son berceau, le mobile de Gobbi va attiser sa curiosité et capter son attention par un spectacle sans cesse renouvelé et un jeu de contrastes et de couleurs. Bébé commence à apprendre à accommoder sa vision suivant des configurations variées.

Comment fabriquer le mobile de Gobbi ?

Vous n'avez pas besoin d'être un as du bricolage et des travaux pratiques. Le mobile de Gobbi est en effet l'un des objets Montessori les plus simples à réaliser, même si le temps d'exécution est relativement long car il va falloir reproduire la même tâche, en boucle, sur 5 sphères. Vous aurez donc besoin de 5 boules de polystyrène (d'un diamètre compris entre 3 et 5 cm, idéalement), de 10 fils à broder avec des pairs de ton (gradation avec deux bobines de chaque ton d'une même couleur), d'un tourillon de bois d'ayous, d'une paire de ciseaux, d'une grande aiguille en plastique et d'un porte-plume (ou de tout autre outil à poinçonner).

Vous allez donc :

- Percer de part et d'autre chacune des 5 boules de polystyrène ;
- Faites un premier tour de fil à broder en veillant à cacher le nœud à l'intérieur de l'axe de la boule. Faites les quarts, les huitièmes, les seizièmes… jusqu'à recouvrir l'ensemble de la sphère avec deux écheveaux de fil à broder ;
- Suspendez les fils à un bâton en prenant soin de varier la hauteur selon le ton de chaque sphère : le ton le plus clair étant le moins accessible à bébé.

Dans son livre "60 activités Montessori pour mon bébé : préparer son univers, l'éveiller et l'aider à faire seul", Marie-Hélène Place, auteur d'ouvrages pour la jeunesse, accorde une place particulière au mobile de Gobbi car il permet au jeune enfant d'absorber de nouvelles notions comme les variations subtiles de couleur en dégradé, la profondeur du champ par la hauteur progressive des boules, le mouvement ascendant et le léger balancement. Si le choix de la couleur reste à la discrétion des parents, on vous recommande tout de même de rester dans des couleurs relativement flashy : rouge, orange, jaune...