Enseigner dans une école Montessori

Travailler dans une école Montessori

Aucune étude ne s'est intéressée à la question, mais le terrain nous montre qu'une belle partie des enseignants Montessori sont d'anciens professeurs des écoles, pédagogues et autres professionnels de l'éducation qui ont roulé leur bosse dans le public et le privé. En France, il n'existe pour l'heure que deux centres de formation agréé par l'Association Montessori Internationale, en l'occurrence, l'Institut Supérieur Maria Montessori (ISMM) et le Centre de Formation Montessori Francophonie.

Le premier, qui est un établissement privé d'enseignement supérieur (association loi 1901) basé à Nogent-sur-Marne qui propose une formation d'éducateur Montessori adaptée aux bébés et aux enfants de moins de trois ans qui débouchent sur deux types de diplômes : le certificat international d'assistant Montessori pour les futurs assistants pour enfants de moins de 3 ans et le diplôme Montessori International « Assistant to Infancy » pour les éducateurs pour enfants, de la grosses à l'âge de trois ans.

Si vous aussi, vous voulez faire partie de cette éducation nouvelle, bienveillante et soucieuse de l'épanouissement de tous les enfants, on vous livre les clés pour intégrer une équipe pédagogique Montessori !

Les différentes formations pour travailler dans une école Montessori

Les enseignants et éducateurs qui proviennent de l'école dite « classique » doivent suivre des formations spécialisées pour aspirer à travailler dans une école Montessori :

- Il peut par exemple s'agir du cours d'assistant(e) Montessori dispensée à Paris, à Lyon et en Guadeloupe par Patricia Spinelli, directrice de l'ISMM et formatrice AMI. Cette formation qui s'adresse aux professionnels de la petite enfance permet d'acquérir la qualification d'assistant Montessori pour l'accueil des enfants depuis la naissance jusqu'à l'âge de trois ans. Ce cursus de 60 heures, auxquelles se greffent 9 heures d'observation dans une école maternelle Montessori, aborde la philosophie de Maria Montessori, les aspects théoriques de sa pédagogie mais également l'exploitation du matériel et des techniques ;

- Il peut également s'agir de la formation d'éducateur dispensée à Nogent-sur-Marne dans les locaux de l'ISMM. Ce cursus s'intéresse à la manipulation du matériel pédagogique Montessori à travers des stages d'observation et des ateliers Montessori. Il vise des étudiants de niveau Bac+3 avec une expérience professionnelle dans les domaines de l'éducation et de l'animation. La formation dure 510 heures et s'étale sur une dizaine de mois ;

- Certaines formations non agrées permettent de préparer un cursus agréé ou de travailler dans certaines écoles Montessori. C'est par exemple le cas de la formation Sherwood (en ligne ou en semi-présentiel), de la formation Montessori d'Angers (deux semaines de formation) ou encore des formations en ligne que l'on retrouve sur Montessori.fr.

L'écrasante majorité des offres d'emploi émises par les écoles Montessori exigent du candidat d'avoir suivi l'une des deux formations citées plus haut. C'est également le cas des écoles Freinet et Steiner qui tendent progressivement à formaliser leur savoir.

Perdre certains vieux réflexes, rassurer les parents et accompagner les enfants au quotidien

Les professionnels de l'éducation qui passent d'une école dite « classique » à un établissement Montessori doivent s'adapter à une nouvelle pédagogie en délaissant certaines pratiques pourtant centrales dans le système éducatif français. Par exemple, l'évaluation dans une école Montessori se base sur un travail d'observation. L'enseignant ou l'enseignante Montessori doit, idéalement, noter tout ce que fait l'apprenant, au quotidien, pour être mesure d'identifier les axes d'amélioration via des outils pédagogiques scientifiquement développés pour favoriser le développement de l'enfant, l'acquisition de l'autodiscipline et la concrétisation de son potentiel de créativité.

Dans le système scolaire, l'enfant est soumis au jugement de l'enseignant. « Des réflexions du type : « vous avez 4, vous êtes nul », peuvent engendrer des traumatismes », explique Chafika Arris, formatrice et fondatrice d'une école Montessori. « On favorise la compétition entre élèves alors qu'elle n'est pas nécessaire. L'envie d'apprendre chez l'enfant est déjà là ».

L'enseignant qui se reconvertit en pédagogue Montessori doit également trouver le juste équilibre entre la personnalisation du travail en classe pour chaque élève en fonction de ses affinités et de son profil d'un côté, et le risque d'isolement dans la classe de l'autre. Il doit être attentif aux phases de développement naturelles de chaque enfant par un suivi concret et documenté. Cette problématique intervient typiquement entre 3 et 6 ans (en classe maternelle), où l'enfant n'aime pas forcément coopérer avec l'autre.

Il faut également garder en tête l'inquiétude que peuvent avoir des parents peu familiers avec la pédagogie Montessori. Dans l'école publique, le parent est rassuré car l'enfant est censé évoluer dans un environnement sécurisé et maîtrisé. Le rôle de l'éducateur ou de l'éducatrice Montessori est aussi de rassurer le parent en l'accompagnant dans sa découverte des enseignements de cette pédagogie. La direction a aussi son rôle à jouer : elle doit, entre autres, communiquer sur le fait que les éducateurs Montessori sont encadrés et inspectés tous les ans par des psychologues, des conseillers pédagogiques et des inspecteurs de l'Etat.