Les formations d'éducateur Montessori

Formation Enseignant Montessori

Bien que nous ne disposions pas de données précises permettant de l'attester, il y a fort à parier que la majorité des enseignants Montessori sont d'anciens professeurs à l'école publique ou privée, pédagogues et autres professionnels des métiers de l'éducation qui ont choisi de se recycler dans une pédagogie centrée sur le jeune élève. Comment enseigner à l'école Montessori ?

Travailler dans une école Montessori

En France, on ne compte, à l'écriture de ces lignes, que deux centres de formation Montessori agréés par l'Association Montessori Internationale. Ils feront d'ailleurs l'objet de la 2e partie de cet article. Pour travailler dans une école Montessori, les candidats doivent donc suivre un cursus diplômant dans l'un de ces deux centres, mais aussi prendre quelques bonnes habitudes et perdre certains vieux réflexes incompatibles avec la pédagogie Montessori.

Les enseignants qui viennent de l'école dite « classique » doivent en effet délaisser certaines pratiques issues du système éducatif français comme l'évaluation à la note et au jugement car à l'école Montessori, l'évaluation se base sur un travail d'observation rigoureux, pluridimensionnel, et délaisse l'apprentissage par cœur pour s'intéresser aux affinités, aux préférences, aux difficultés de l'enfant. D'un autre côté, l'enseignant Montessori a à sa disposition tout un arsenal d'outils pédagogiques scientifiquement développés pour favoriser le développement de l'enfant, l'aider à acquérir de l'autodiscipline et à concrétiser son potentiel de créativité dans un environnement à la fois agréable et stimulant.

Pour enseigner dans une école Montessori, l'éducateur doit faire preuve d'empathie, de discernement et d'une belle capacité d'observation, car il sera tôt ou tard confronté à une problématique : comment trouver le juste équilibre entre la personnalisation du travail en classe en fonction du profil de chaque jeune élève sans risquer l'isolement de l'enfant dans la classe ? Comment faire « fondre » les individualités dans le collectif sans retomber dans les travers de la standardisation des processus éducatifs ?

Aussi, et parce que la pédagogie Montessori documente chaque moment du développement, l'éducateur doit être particulièrement attentif aux différentes phases de développement naturel de ses élèves via un suivi concret et dûment documenté pour être en mesure de faire la passation le cas échéant. Ce défi doit notamment être relevé par les enseignants Montessori qui travaillent avec des élèves de 3 à 6 ans en classe maternelle, où l'enfant n'aime pas forcément travailler en groupe et où le sentiment individualiste est très fort.

Enfin, et c'est un point particulièrement important, les enseignants Montessori doivent garder en tête les craintes et préoccupations que peuvent avoir les parents d'élèves qui ne connaissent pas forcément tout sur la pédagogie Montessori. Le rôle de l'éducateur est aussi celui de l'accompagnateur, voire du vulgarisateur qui, par sa communication orale et écrite avec les parents, va les rassurer pour les inscrire dans la dynamique d'apprentissage de leurs jeunes enfants et prolonger ainsi les avantages de la pédagogie Montessori jusqu'au foyer. Du côté de la direction, il s'agira de communiquer de façon transparente sur l'encadrement de l'équipe pédagogique et sur les inspections réalisées tous les ans par les psychologues, les conseillers pédagogiques et les inspecteurs d'Etat.

Les centres de formation Montessori en France

Deux. C'est donc le nombre de centres de formation Montessori en France agréés par l'Association Montessori Internationale (AMI). Cette reconnaissance garantit la qualité de la formation et qualifie les lauréats diplômés à exercer en tant qu'enseignant Montessori auprès des jeunes élèves de la naissance à l'âge de 12 ans. Si la méthode Montessori a vu le jour dès 1907 dans les quartiers défavorisés de Rome, il faudra attendre 40 ans pour assister à l'éclosion du premier centre de formation Montessori en France, à l'initiative de Maria Montessori elle-même qui nourrissait l'ambition d'étendre les enseignements Montessori partout en Europe.

Ce que l'on appelait alors le Cours Montessori International de Paris allait rester pendant plusieurs décennies le premier et le seul centre Montessori en France. Ce n'est que le 25 février 1998 qu'on assistera véritablement au renouveau de la pédagogie Montessori en France avec la création de l'Institut Supérieur Maria Montessori (ISMM). On délaisse ici les formations courtes au profit de véritables cursus riches et denses, avec une rentrée en septembre, voire en août, et une année scolaire qui s'étend jusqu'à juin ou juillet. L'ISMM propose les formations suivantes :

La formation éducateur Montessori de la naissance à 6 ans

C'est un cursus qui se déroule entre septembre et juin, du lundi au vendredi, dans les locaux ISMM de Nogent-sur-Marne, dans le 94. Les cours sont assurés par Patricia Spinelli et Julie Rannou, toutes deux formatrices diplômées AMI pour les enfants de la naissance jusqu'à trois ans. Les candidats qui souhaitent intégrer cette formation doivent disposer d'un niveau d'études Bac+3 ou d'une expérience professionnelle équivalent, certaines compétences inhérentes à la spécificité des métiers de l'éducation ainsi que des notions en motricité et en psychologie. L'accès à la formation d'éducateur pour la Maison des Enfants (de 3 à 6 ans) nécessite un niveau Master.

La formation International Montessori de 6 à 12 ans

Pour accéder à ce cursus, les candidats doivent justifier d'un niveau Bac+3 ou d'une expérience équivalente, avec en plus des expériences concluantes dans la gestion de groupes d'enfants et dans les situations éducatives, une certaine connaissance de soi à travers la pratique d'un art ou encore une maturité émotionnelle.

L'ISMM propose également des formations post-diplôme pour approfondir les connaissances des enseignants Montessori. De son côté, le Centre de Formation Montessori Francophonie (CMF) ne propose qu'une seule formation primaire pour les enfants de 6 à 12 ans. Elle compte plus de 300 heures de cours et 150 heures de pratiques supervisée sous forme de stages d'observation et de pratique pédagogique dans des situations réelles. Au-delà des cours théoriques, cette formation CFMF prévoit la fabrication du matériel pédagogique Montessori, des groupes de réflexion autour de la pédagogie ainsi que des lectures ciblées. Comme dans toute école alternative, l'apprenti instituteur Montessori doit défendre un projet pédagogique crédible, avec un fort soubassement théorique, devant un jury.

Sur le même sujet: