La chambre Montessori pour l'enfant et l'adolescent

La chambre Montessori

Ce sera le QG du petit montessorien en herbe ! En aménageant une belle chambre en phase avec les préceptes de Maria Montessori, vous offrez à votre enfant l'opportunité d'évoluer dans un environnement en phase avec ses aspirations de développement, son appétit pour l'exploration, sa curiosité et son goût pour l'expérience sensorielle. La chambre va concentrer une belle partie du matériel pédagogique Montessori de la maison (mobiles, miroir incassable, tapis d'éveil, lit sans barreaux, nido).

Bébé va y passer le plus clair de son temps. A ce titre, elle doit accaparer l'attention des parents. Voici comment l'aménager !

La chambre Montessori du nouveau-né

L'épopée des 9 mois va bientôt arriver à son épilogue. Entretemps, papa et maman se sont attelés à la préparation de l'arrivée de bébé en puisant dans les bons plans, en succombant à quelques coups de cœur et en faisant participer leur entourage immédiat dans le choix des objets, des meubles, des couleurs et des formes. Vous avez fait le choix de la chambre d'inspiration Montessori ? C'est probablement le meilleur cadeau que puissiez offrir à l'éveil, à l'épanouissement et au développement de votre petit bout de chou.

Car les chambres traditionnelles, telles qu'on les perçoit dans les magazines, chez nos amis ou sur internet, sont avant tout pensées pour le confort pratique des parents. La chambre Montessori du nouveau-né s'éloigne de ce dessein et vient épouser parfaitement les besoins de l'enfant. Exit donc le lit à barreaux, le coffre à jouet fermé à double tour et l'armoire imposante, au profit du matelas posé au sol, de la commode à basse hauteur et coffres à jouet renversés !

Pour encourager bébé à succomber à l'aventure exploratoire et expérimentale dès ses premières semaines, Maria Montessori conseille les parents d'oublier le « tout propre », le « tout pratique » et le « rien ne dépasse ». La chambre Montessori du nouveau-né doit être fonctionnelle sans exiger une surveillance parentale en continu. A vous de jouer !

La chambre Montessori pour l'enfant de 3 ans

A 3 ans, bébé à de l'énergie à revendre. On va continuer à s'inspirer des dires de Maria Montessori : « Nous devons offrir à l'enfant un environnement qu'il peut utiliser lui-même : un petit lavabo, un bureau avec des tiroirs qu'il peut ouvrir, des objets d'utilisation courante qu'il peut manipuler, un petit lit dans lequel il peut dormir la nuit sous une belle couverture qu'il peut remettre lui-même ». Encore une fois, visez un seul mot d'ordre : l'autonomie.

On continue d'éviter la surcharge et la sur-stimulation, on raisonne en largeur plutôt qu'en hauteur pour multiplier les occasions ou bébé fait usage de sa capacité de préhension. On reste sur une ambiance zen avec des couleurs claires et apaisantes, des matières naturelles comme le coton et le bois. Dans la chambre de votre enfant, c'est à vous de vous mettre à genou ou à quatre pattes.

Bébé doit pouvoir évoluer normalement dans un environnement montessorien à sa hauteur pour prévenir tout sentiment de frustration. Les deux ou trois tableaux accrochés au mur doivent être à moins d'un mètre du sol, pas plus. Bébé pourra les admirer avec un certain confort visuel, sans fatiguer ses yeux. Comment aménager un bel environnement dans les règles de l'art ?

Découvrez notre article dédié : « Chambre Montessori 3 ans » !

La chambre Montessori pour adolescent

Si le système scolaire s'emploie, tant bien que mal, à gérer la crise de l'adolescence pour en limiter les retombées, la philosophie Montessori propose des solutions concrètes aux problématiques que peut rencontrer l'enfant de 12 à 15 ans. Maria Montessori s'est très tôt attaquée à l'ennui, au désintérêt, à l'incompréhension, au désengagement, à l'absentéisme et à la rupture du dialogue par un programme favorisant l'immersion professionnelle et la prise d'envol loin des parents.

Contrairement à la période 0 – 12 ans, vous verrez que les solutions proposées par la pédagogie Montessori à l'adolescence sont difficilement applicables dans le contexte actuel. Elles impliquent le travail dans une ferme ou tout autre milieu naturel pendant plusieurs jours, un éloignement du cocon familial 5 jours sur 7 et une grande responsabilisation professionnelle… des conditions que l'on ne peut envisager de réunir, si ce n'est pendant les vacances scolaires.

C'est pourquoi une grande majorité des parents inspirés par la méthode se contentent d'aménager une chambre Montessori pour ado et d'inciter leur enfant à participer à des activités parascolaires en plein air (camping, bénévolat, ateliers divers…).

La question du lit Montessori

Le lit Montessori sans barreaux est une condition sine qua non pour concrétiser la pédagogie à la maison. Ce sera la base de repli de votre enfant qui lui permettra de maîtriser son quotidien en se reposant à loisir, mais aussi en passant du sommeil à l'éveil actif sans devoir attendre que papa ou maman viennent l'extirper de son lit. Avec un lit sans barreaux duquel il pourra sortir tout seul, bébé explorera volontiers les 3 autres espaces de son nido Montessori (espace de change, espace de jeu et espace d'alimentation).

Dans une chambre Montessori, la première chose qui intrigue les personnes non-initiées reste l'horizontalité de la pièce. Le lit ne déroge pas à la règle : il se résume à un matelas de qualité posé sur le sol (vous pouvez y ajouter une structure en bois) dans un coin de la chambre afin de permettre à l'enfant de disposer d'une vie globale sur sa chambre. Le lit sans barreaux matérialise la perception du repos dans la méthode Montessori : il doit être voulu par l'enfant, non subi.

Le repos par l'obligation et la contrainte, au-delà de ce qui est raisonnable, est contreproductif. Laissé libre de ses mouvements, l'enfant voit son élan explorateur et expérimental dopé.

Qu'est-ce qu'un nido Montessori ?

C'est un concept que vous allez retrouver un peu partout si vous commencez tout juste à vous intéresser à la pédagogie. Le nido Montessori peut faire référence à une micro-crèche privée agréée par le Conseil Général dans le cadre des centres de protection maternelle et infantile (PMI), ou à l'espace d'éveil sensoriel, à l'école ou à la maison, avec les 4 espaces Montessori (sommeil, change, alimentation et activités). C'est cette deuxième acceptation qui nous intéresse.

Pour que votre nido soit efficace, il doit être constamment adapté à l'évolution du jeune montessorien pour lui permettre de canaliser toute son énergie dans son apprentissage et son développement. Il appartient donc aux parents de calibrer cet environnement pour l'enfant entre l'âge de 2 et 18 mois, voire plus. Le nido Montessori est généralement constitué des pièces suivantes :

  • Un miroir incassable accroché au mur, à hauteur de l'enfant ;
  • Un tapis antidérapant disposé dans l'espace d'éveil ;
  • Une balle de préhension ;
  • Les mobiles Montessori (Munari, octaèdres, Gobbi et le mobile des danseurs) ;
  • Un hochet de disques entrelacés ;
  • Une barre de préhension fixée au mur à petite hauteur ;
  • Un escalier de bois ;
  • Un chariot de marche ;
  • Des anneaux à enfiler…

Comment aménager une salle de jeux Montessori ?

Dans la philosophie Montessori, il ne s'agit pas d'abandonner l'enfant à lui-même pour qu'il fasse ce qu'il veut, mais plutôt de lui préparer un environnement sécurisé, agréable et stimulant pour qu'il puisse agir librement. Et cela passe par l'aménagement d'une salle de jeux Montessori ! Là encore, rien n'est gravé dans le marbre. Vous allez pouvoir puiser dans les préférences du jeune montessorien tout en vous pliant à vos contraintes logistiques et budgétaires.

Mais avant de penser aux inévitables Lego, petit train, puzzles, doudou et hochets, pensez d'abord au miroir qui va permettre à l'enfant de se reconnaître petit à petit, de prendre conscience de son corps en mouvement et de maîtriser la perspective, la luminosité, l'expression faciale et le langage corporel. Une salle de jeux Montessori va typiquement s'organiser en trois ou quatre zones bien délimitées, avec par exemple une zone pour les jeux de création (cubes en bois, playmobils), une zone pour les activités calmes (lecture, coloriage) et une zone pour les jeux de motricité (ballon, marchepied…). Rassurez-vous : une zone peut faire moins de 4 m² !